Chœur de Notre-Dame

dimanche 21 avril 2013
par  admin

NOUVEL AMÉNAGEMENT DANS L’ÉGLISE NOTRE-DAME : POURQUOI ?


Nous commençons ce dimanche 21 avril 2013 l’expérimentation des aménagements du chœur et de la disposition des chaises et bancs pour l’assemblée.
Quelques mots pour vous expliquer le sens de ce projet.

Depuis près de deux ans, une commission, composée de paroissiens habitués de Notre Dame, de membres du Conseil paroissial pour les affaires économiques, du Conseil paroissial et des Amis du patrimoine religieux de la paroisse, a réfléchi en lien avec le responsable diocésain de la pastorale liturgique et sacramentelle.

La réforme liturgique issue du Concile Vatican II invite à vivre nos célébrations comme la prière de toute l’assemblée, corps du Christ, tournée vers l’autel, signe du Christ, pierre d’angle.
L’autel où le Christ s’offre au Père dans l’Esprit-Saint doit être le point focal de l’édifice, au centre du sanctuaire.
Les chaises de l’église sont désormais dans la mesure du possible orientées vers l’autel.
Dans le sanctuaire, deux autres lieux sont valorisés :

  • en relation avec l’autel, l’ambon, lieu de proclamation de la Parole où Dieu nous parle,
  • tourné vers l’autel et orientant ainsi le regard de l’assemblée, le siège de la présidence, signe que Dieu conduit son peuple par le ministère des prêtres.

A terme, l’autel a vocation à être fixe, pour signifier l’importance du signe posé, Christ au cœur de notre foi !

Mais avant de fixer l’autel, nous voulons vérifier que cet espace liturgique sert bien notre prière commune.

L’ancien podium a été démonté pour retrouver une cohérence avec le chœur ancien. Le nouvel espace s’inscrit en prolongement de « l’emmarchement » du sanctuaire ancien.
Ceci permet de réinvestir l’espace devant les marches conduisant au maitre-autel ancien.

Nous retrouvons une grande partie de la nef pour que l’assemblée prenne place pour la prière.
L’ancien podium occupait le tiers de la nef de l’église.

Le nouveau chœur, moins gourmand en surface, limite les déplacements superflus tout en permettant une circulation aisée des acteurs : prêtres, diacre, servants, lecteurs dans une heureuse sobriété.

Sur les recommandations du responsable diocésain de la liturgie et pour des raisons pratiques, nous expérimentons cet espace liturgique à hauteur de « l’emmarchement » de l’ancien chœur.

Pourquoi ? Le Dieu révélé en Jésus le Christ s’est fait proche, l’un de nous, et il est bon de rechercher cette proximité entre le chœur et l’assemblée.
S’il faut rehausser le nouvel espace ou certains éléments, l’autel notamment, pour trouver une juste mesure, il est plus facile techniquement de le faire dans un second temps plutôt que de démonter les poutrelles installées.

Nous ajusterons si besoin pour permettre une bonne vision du chœur sans que les prêtres, diacre, lecteurs... surplombent l’assemblée.
Cette nouvelle disposition vous invite évidemment à vous rassembler au plus près du chœur.
Elle modifie les lieux de distribution de la communion mais devrait rendre les déplacements plus fluides au service du recueillement.

Dans quelques mois, nous aviserons des aménagements pertinents en fonction de l’expérimentation à vivre dans la patience, la persévérance et l’amour fraternel.

Deux autres considérations ont guidé notre choix.

Sur un plan esthétique, il est bon de mieux intégrer l’ancien chœur et le retable notamment dans l’espace de notre prière. La contemplation du Beau peut servir notre quête du Vrai et du Bien et la célébration de Celui qui est la Vérité orientant nos regards vers la Source de tout Bien.

La paroisse dans sa mission d’évangélisation intègre, notamment grâce aux Amis du patrimoine, la dimension culturelle. Cet édifice à vocation cultuelle d’abord et principalement pourra être lieu de concerts, les artistes se plaçant devant le nouvel espace. Il faudra déplacer des chaises mais pas l’autel.

A moyen terme, nous aurons quelques arguments pour favoriser une décision du propriétaire, la commune, en lien avec la Direction des Affaires culturelles, et si besoin d’autres collectivités pour investir dans la construction d’un chœur avec des matériaux nobles dans le prolongement du chœur ancien à rénover.

Merci de faire part simplement de vos remarques dans les jours et semaines à venir ; mais prenons le temps d’expérimenter (tout changement étant forcément quelque peu dérangeant) avant de tirer des conclusions les plus ajustées au service de la célébration du Christ ressuscité.

Merci enfin à tous ceux qui ont participé ces derniers mois et spécialement cette semaine à la mise en œuvre du projet spécialement Jean Seguin qui a coordonné les travaux.

Rendons grâce de célébrer dans cette église, joyau architectural au service la célébration de notre foi, pour la joie du monde !

Abbé François Bidaud, curé de la paroisse St Hilaire de Fontenay



Aménagement précédent (cliquer sur les images pour agrandir)

Aménagement précédent Aménagement précédent



Nouvel aménagement (avril 2013)

Nouvel aménagement (avril 2013) Nouvel aménagement (avril 2013) Nouvel aménagement (avril 2013)

Nouvel aménagement (avril 2013) Nouvel aménagement (avril 2013)





Navigation

Articles de la rubrique

Annonces

Brèves

7 janvier 2012 - 

Rejoignez-nous sur Facebook