St Michel (St Michel le Cloucq)

vendredi 22 août 2014
par  admin

JPEG - 44.5 ko
Eglise St Michel

Le portail, avec sa frise représentant une scène de chasse, rappelle que nous sommes en bordure de forêt.

Édifiée au cours des XIème et XIIème siècles, par des moines dépendant de l’abbaye de Maillezais, l’église garde de son origine un caractère massif accentué par d’épais contreforts.
De cette époque romane ne subsistent que quelques chapiteaux sculptés d’animaux fabuleux (chœur) et des modillons réemployés sous la toiture.
Presque entièrement détruite au cours des guerres de religion (1570) elle est rebâtie au XVIème siècle puis au XIXème dans le style néogothique.
C’est du XIXème que datent la voûte à croisée d’ogives, la percée de larges baies, la construction des sacristies et des chapelles latérales séparées de la nef par des arcs doubleaux à but décoratif.
Le chevet est alors largement ouvert pour y inclure la grande verrière sur laquelle se dessine l’archange Michel terrassant le dragon.

Dans les chapelles latérales de la Pietà et du Sacré Cœur, des vitraux en l’honneur de Marie (litanies) et du Sacré Cœur (Marguerite Marie Alacoque) sont installés.
De la chaire offerte à cette période ne subsistent que des éléments réemployés dans les deux ambons.

L’église est également dotée d’un autel remarquable en marbre d’Italie, aux bas reliefs sculptés de scènes de l’ancien et du nouveau testament. Anges adorateurs, statues, stalles viennent embellir le chœur.

Des explications plus détaillées sont à votre disposition
- dans l’église où des fiches signalétiques ont été posées (notices réalisées par l’association des amis du patrimoine religieux de la paroisse)
- sur un DVD disponible à la Maison paroissiale.

Article rédigé par la commission "Objets de culte"
de l’association des Amis du patrimoine religieux de la paroisse



Eglise Saint MichelLe portail de l’Eglise de Saint Michel-le-Cloucq, avec ses chiens sculptés poursuivant un sanglier, rappelle que ce petit village se trouve en bordure de forêt.


Annonces

Brèves

7 janvier 2012 - 

Rejoignez-nous sur Facebook