Haïti

samedi 23 janvier 2010
par  admin

JPEG



Le relais de l’Orbrie a remis un chèque de 1 750 € au Secours Catholique, représenté par Mauricette Redon, en faveur des sinistrés d’Haïti (31-03-2010)

Clic sur la carte pour l'agrandir {JPEG}


De nombreux messages, témoignages, appels... arrivent de Haïti ou pour Haïti. Difficile de les relayer tous...

Retrouvez ici quelques témoignages de Fontenaisiens et les adresses du Secours Catholique pour envoyer des dons.

► Des Actions pour Haïti :
(clic sur l’image pour l’agrandir)

JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG

Action en lien avec les Scouts de Cluses (Savoie)

Claire Martineau, du relais de l’Orbrie, se fait l’écho des actions menées par les Scouts de Cluses en faveur d’Haïti. L’entraide internationale de ces jeunes est particulièrement active et très présente en Haïti, et on sait que les besoins sont immenses... Un avion est déjà parti pour distribuer des colis au Carmel et à l’hopital Ste Camille à Port au Prince, en lien avec le Père Francisco, à la Plaine du Puy de Sac, sur Port au Prince.

Renseignements :
♦ Claire Martineau : 02 51 69 22 01
♦ des revues présentant les actions des Scouts de Cluses sont disponibles au presbytère de Fontenay
♦ voir le site des Scouts de Cluses

TÉMOIGNAGES


Jean-Baptiste et Gaëlle Hazard, jeune couple fontenaisien qui vient d’être muté à Shangaï, mais resté en lien avec des fontenaisiens, nous écrit :

Chers amis,

Vous avez tous pu voir les actualités concernant le séisme à Haïti. Je l’ai suivi personnellement car j’ai de la famille à Port au Prince (cousines, tante ..). Par chance, la famille a survécu à ce désastre mais que de drames autour d’eux : amis ensevelis, maisons en ruine ... c’est un véritable cauchemar qui se déroule devant eux.

Je transmets les mails de Gilles CHAMPETIER, un ancien médecin de l’ONU qui a créé avec ma tante, Danièle NADAL, une association L’AHFADEM, il y a 5 ans, pour les familles pauvres de son quartier. Le petit local qu’ils étaient en train de construire a tenu, dans cette désespérance c’est un réconfort.

Et si vous voulez faire des dons à cette association (dont je vous assure la qualité des actions), n’hésitez pas ; toutes les infos sont données ci-dessous.

Gaëlle Hazard
Mail de Gilles Champetier daté du mercredi 13 janvier

♦ Séisme extrêmement violent, je nai rien ni ma maison

♦ J’étais dans les nouveaux locaux de l’AHFADEM quand ça s’est passé, la maison a tenu mais les autres maisons du quartier sont tombées ; très nombreux blessés et des morts ; je suis tout de suite parti avec ma voiture et 6 enfants blessés pour trouver un hôpital ; peine perdue tout était bloqué, les quelques hôpitaux accessibles submergés ; jai dû abandonner ma voiture et ramener les blessés chez moi ; pansememnts, attelles antalgiques... tout ce que j’avais y est passé ; ils ont passé la nuit dans mon jardin avec quelques adultes.

♦ Désorganisation totale, les aides internationales vont être nécessaires dans l’urgence et dans la reconstruction.

♦ Je vous embrasse, on recherche le jeune Mackenson de l’AHFADEM qu’on n’a pas encore retrouvé

Gillles
Sent : Saturday, January 16, 2010 2:56 PM
Subject : appel AHFADEM
Les familles soutenues par l’AHFADEM ont tout perdu, leur habitat précaire ayant été totalement détruit par le tremblement de terre ; certaines personnes ont été blessées et on déplore plus de 15 décès dans leur quartier qui comprend environ 600 personnes.

L’association fait un appel aux dons pour permettre d’acheter les éléments de base dans un premier temps pour la survie de ces familles : eau, nourriture, charbon de bois, couvertures, matelas, bâches de protection ou tentes, produits d’hygiène, chaussures, habits, et très vite on espère sacs d’école et livres scolaires, puis ensuite aider à la reconstruction de leur habitat.

Merci de vos gestes de soilidarité.

Haïti a besoin de nous tous pour se remettre de cette épreuve, les associations ont besoin de dons financiers .

Soyez assurés que tous les dons versés à L’AHFADEM , (ci joint document) seront utilisés à bon escient. Cette association, en plein coeur de Port au Prince, attend notre soutien pour soutenir les familles traumatisées.

Le paiement peut se faire :

- par chèque à l’ordre de Oeuvres militia christi, accompagné d’un courrier précisant que la somme est pour l’AHFADEM et précisant les coordonnées postales du donateur ; le tout envoyé à : Mr Gérard Gleizes, Oeuvres militia christi, 4 rue Albert Samain, 75017 Paris.

Vous recevrez un recu fiscal

- ou par virement sur le compte de Oeuvres Militia Christi : avec mention pour l’AHFADEM. Code banque 30004. Code guichet 00783. N° de compte 00000089158. Clé Rib 01. N° IBAN FR 76 3000 4007 8300 0000 8915 801. BIC : BNP AFR PPP CE. Agence Paris Porte de Champerret 3, Boulevard Gouvion Saint Cyr 75 017 Paris

Amitiés a tous

Gaelle HAZARD

Jacques Reigner, de Pissotte, avait également exprimé sa souffrance dans le blog du curé, le 16 janvie 2010, sous le titre : Je pleure pour Haïti !

Je pleure pour Haïti !

Je pleure pour Haïti, pour bien des raisons : une partie de ma famille habite Saint Domingue, toute proche, et d’autres, au 18ème siècle vivaient à Léogane et à l’Ile aux vaches ou se situe l’épicentre.
Je m’indigne surtout du dénuement dont nous sommes en grande partie responsables. Cette île, la plus belle, la plus riche, la plus aimée de la France jusqu’au 18ème siècle, où tous parlent un français très pur teinté de créole. Certes, l’esclavage y fit des ravages ; mais cela mérite bien des nuances ! Par exemple, Alexandre Dumas était métis ; son père, Thomas-Alexandre Dumas, né en 1762 à Saint-Domingue, était le fils naturel d’Antoine-Alexandre Davy, marquis de la Pailleterie (1710-1786) et d’une esclave noire, Marie-Zésette Dumas, morte en 1772.

Le chevalier de Saint Georges, un noble, rendez vous compte, était un des plus brillants musiciens à la cour de Louis XIV, et noir comme du jais, tout comme Dumas d’ailleurs, qui pouvait se parer de son titre de marquis ; les exemples pourraient se multiplier, au Brésil en particulier.
L’esprit des Lumières y apporte de justes idées de liberté ; l’esclavage est aboli le 2 février 1794 avec les nuances que l’on sait : "partout, sauf où les conséquences économiques en impliquent la conservation". Un noir affranchi, lettré, Toussaint Louverture, conduit et prend la tête de la révolte, mais sa fidélité à l ’Ancien Régime gêne.

Le tyran qui dort aux Invalides, poussé par Joséphine dont les besoins esclavagistes dans ses sucreries et celle de sa famille étaient énormes -souvenons-nous du blocus et du sucre de betterave- rétablit l’esclavage. Il ne sera définitivement aboli que par le Roi Louis XVIII, bizarre !

Toussaint conduit la révolte, avec le grade de général ; notre petit caporal, atteint dans son orgueil, dépêche son beau-frère, le mari de Pauline, 35000 hommes, 96 bateaux, pour réduire une poignée de pauvres garçons, habitués plus à obéir qu’à se battre, mais aidés, comme en Vendée, par une partie de l’aristocratie locale, blanche.
Toussaint Louverture sera trahi le 7 juin 1802. Il terminera sa vie enfermé au château de Joux dans le Jura, dans le froid et la tuberculose, ainsi que son fils et son serviteur.

Haïti sera définitivement pillée et ruinée.

de la part de Jacques Reigner

► Combien de morts, combien de disparus, combien de familles éprouvées autour de nous ! La solidarité s’organise, des associations font appel aux dons...

Les dons peuvent être adressés au Secours Catholique

♦ 9 rue de Genève - 85200 - Fontenay-le-Comte

♦ ou BP 587 - 85015 - La Roche sur Yon Cédex

libellés à l’ordre de Secours Catholique

avec la mention, sur l’enveloppe : Séisme Haïti

► Dans le diocèse de Luçon une messe sera célébrée le mercredi 27 janvier à 11 h à St Laurent sur Sèvre pour les religieux et religieuses de la famille Montfortaine disparus et tous les disparus dans cette catastrophe. Voir d’autres infos sur le site du diocèse


Portfolio

JPEG - 99.1 ko JPEG - 60.1 ko

Annonces

Brèves

7 janvier 2012 - 

Rejoignez-nous sur Facebook