L’année sacerdotale

mardi 23 juin 2009
par  admin

A l’occasion du 150° anniversaire de la mort du curé d’Ars, Saint Jean-Marie Vianney, le pape Benoît XVI a ouvert une année sacerdotale, du 19 juin 2009 au 11 juin 2010.

"Fidélité du Christ, fidélité du prêtre", tel est le thème de cette année, durant laquelle Benoît XVI proclamera saint Jean-Marie Vianney "Patron de tous les prêtres du monde", il était jusqu’à présent patron des curés.

Commencée par les vêpres en la basilique Saint-Pierre de Rome, en présence des reliques du curé d’Ars apportées par Mgr Guy Bagnard, évêque de Belley-Ars, cette année s’achèvera le 11 juin 2010 par une rencontre sacerdotale mondiale, Place Saint Pierre.



Clôture de l’année sacerdotale (11-06-2010)

- Le pélerinage à Rome des prêtres du diocèse de Luçon

- L’homélie de Benoît XVI à la messe de clôture (Version imprimable ci-dessous)

PDF - 30.5 ko
Benoît XVI - 11-06-2010

- L’année sacerdotale sur le site de l’Eglise de France


Vocations : Prêtres

Emission sur RCF tous les lundis à 6 h 45

Quelques vidéos de la web TV du diocèse


Colloque universitaire

Le sacerdoce ministériel du prêtre catholique

Dans le cadre de l’année sacerdotale, le diocèse de Luçon organise un colloque, les 26 et 27 avril 2010 à l’ICES à La Roche-sur-Yon.

Voir le programme de ces journées sur le site du diocèse


J. M. Vianney (curé d'Ars)

♦ Pourquoi une année sacerdotale ?

♦ Témoignages

♦ Les propositions du diocèse de Luçon

♦ Une prière pour l’année sacerdotale
(Mgr Castet)

♦ Jean-Marie Vianney, qui êtes-vous ?

♦ Message des évêques de l’Ouest

♦ Textes officiels

♦ Faire un don à l’Église



Pourquoi une année sacerdotale ?

La réponse de Mgr Dupleix
(secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques)

Pour quelles raisons, le pape Benoît XVI a-t-il décidé de relayer l’année saint Paul qui s’achève ces jours-ci par une année sacerdotale ? L’on perçoit assez aisément, a priori, le lien solide qui existe entre l’Apôtre des nations et tous ceux qui, depuis le début de l’Église et en collaboration avec le ministère des évêques, répondent à l’appel du Christ en engageant leur vie entière au service de l’Évangile.

Mais il y a plus. Cette année sacerdotale coïncide également avec le 150ème anniversaire de la mort de saint Jean-Marie Vianney, patron non seulement de « tous les curés de l’Univers » mais, conformément au désir du pape, de tous les prêtres du monde, quelle que soit leur responsabilité. Elle peut donc aider les communautés catholiques à prendre davantage conscience du rôle essentiel des prêtres pour la vie et la mission de l’Église dans le monde.

Nous connaissons, en France en particulier, la situation difficile dans laquelle se trouve le clergé du fait de la diminution effective du nombre des prêtres et séminaristes. Mais cette situation ne pose-t-elle pas, en creux, la question de la responsabilité des communautés chrétiennes et celle de la prise en charge de l’évangélisation ?

Concélébration - Fontenay-le-ComteLe ministère des prêtres est absolument indispensable à la vie de l’Église. Le contenu et la finalité de ce ministère sont radicalement les mêmes depuis les premiers siècles, même si la forme en a nécessairement évolué. La référence au saint Curé d’Ars ne peut être envisagée, en ce sens, comme une copie conforme mais doit être comprise comme une dynamique spirituelle et pastorale, Jean-Marie Vianney pouvant continuer d’en être, aujourd’hui, le modèle et la source.

Nous ne pouvons éviter de nous demander, nous prêtres, si nous apparaissons suffisamment crédibles pour donner envie de nous suivre. Je ne pense pas qu’il faille nous imputer fragilités ou faiblesses plus qu’il ne convient -ceux qui ne risquent pas leur vie ne risquant pas l’erreur- mais peut-être le véritable sens de nos engagements et de notre mission n’est-il pas suffisamment perçu...

Tout, dans l’existence des disciples du Christ et nonobstant leurs insuffisances, est façonné par l’Évangile et son message d’amour et de réconciliation, de liberté et de paix. Mais cela va indissociablement de pair avec la conscience d’être attaché à la personne du Christ définitivement et sans limite.

Fallait-il consacrer une année à cette conviction ? Personnellement, je le pense, mais nous jugerons aussi cette initiative à ses fruits...

Mgr André Dupleix,
secrétaire général adjoint de la Conférence des Évêques de France,
juin 2009

Retour en haut de page


et celle de Mgr Podvin
(porte parole de la Conférence des Evêques de France)

Une année sacerdotale à vivre ensemble

Après une fructueuse année Saint-Paul, dont nous célébrons, en juin, dans les diocèses l’heureuse conclusion, le Saint-Père nous fait le cadeau d’une année sacerdotale. Merci à lui infiniment !

L’image des prêtres est tellement galvaudée à travers le prisme médiatique et culturel particulièrement réducteur !

Le ministère presbytéral est fortement exposé au cœur des mutations de la société et de l’Eglise. Il est extrêmement précieux qu’une année de prière, de réflexion et d’action soit promue, à l’échelle universelle, afin de parler avec justesse de ce don ineffable.

Prier pour les prêtres. Les aimer. Leur donner occasion de témoigner sur ce qui fonde leur vie. Redire à quel point le sacerdoce commun des baptisés ne peut être déployé s’il ne s’abreuve au sacerdoce ministériel. Redire combien ce sacerdoce ordonné n’est rien s’il n’est greffé sur l’Unique Pasteur. Une année sacerdotale qui suscite la confiance ! Donatrice de souffle dans les communautés chrétiennes. Féconde en vocations prêtes à s’éveiller si l’on veut bien intercéder pour elles et les accompagner vers leur maturité.

Benoît XVI nous offre d’ancrer les initiatives de cette année nouvelle dans l’impressionnante figure sainte d’un humble curé de paroisse. Redécouvrir Saint Jean-Marie Vianney. Non par clichés erronés. Mais en méditant sa vocation saisie par la Miséricorde du Christ afin de se consacrer tout entier à signifier cet Amour auprès de ses frères. Le site de la Conférence des évêques de France est heureux de partager cette année sacerdotale avec tous ses visiteurs.

Nos diocèses vivront intensément cette année de grâce. Les ordinations seront célébrées avec ferveur. Nous serons tous en communion par internet. Puissent nos prêtres renouveler leur être et leur ministère. Puissent toutes les autres vocations complémentaires de l’Eglise s’en trouver grandies. Puissent les futures vocations sacerdotales éclore avec confiance.

Mgr Bernard Podvin
porte parole de la Conférence des Évêques de France.
juin 2009

Retour en haut de page


JPEG - 9.9 ko
Florent Murzeau

Des prêtres et futurs prêtres
aujourd’hui parmi nous

Témoignages

Visages et témoignages de "nouveaux prêtres" :
http://www.eglise.catholique.fr/act...

Les ordinations du 28 juin 2009, à St Laurent sur Sèvre

► Découvrir le Séminaire St Jean (Nantes) :
le site du séminaire
♦ et le reportage télévisé de FR 3, dans le cadre de l’émission “Coulisses”, France 3 Pays de Loire a diffusé le dimanche 24 mai un reportage consacré au séminaire interdiocésain de Nantes (sélectionner dimanche 24 mai : séminaire inter diocèse)

Voir une vidéo du jubilé à Ars

Diffusé le 19/02/2009 - Durée 52 mn
Un jubilé est organisé à Ars, à l’occasion des 150 ans de la mort du curé d’Ars. Il a démarré le 8 décembre 2008 et se poursuivra jusqu’à la Toussaint 2009. De nombreux rendez-vous sont prévus cette année. Qui était Jean-Marie Vianney ? Quelle était la spiritualité de celui que l’Eglise a proclamé "patron de tous les prêtres de l’Univers" ?
(Documentaire sur la vie du curé d’Ars à partir de 6 min. 50 sec.)

Jeu-test de l’hebdomadaire Le Pèlerin du 25 juin 2009 : Mon curé et moi

Retour en haut de page



Les propositions du diocèse de Luçon

Retrouvez ci-dessous les diverses propositions faites par le diocèse, et parues dans le supplément à Église de Luçon n° 18 du 14 octobre 2009

PDF - 353.4 ko
Encart Eglise de Luçon
PDF - 68 ko
Version imprimable

Retour en haut de page



Une prière pour l’année sacerdotale

JPEG - 133.6 ko


Jean-Marie Vianney, qui êtes-vous ?

J. M. Vianney (curé d'Ars) - 8 mai 1786 : Jean-Marie Vianney naît à Dardilly, près de Lyon. Il est le quatrième de six enfants, et passera son enfance dans la ferme de son père, durant la période troublée de la Révolution française.

- 1806 : ayant manifesté le désir de devenir prêtre, Jean-Marie Vianney commence sa formation auprès de l’Abbé Balley, au presbytère d’Écully.

- 23 juin 1815 : après une formation longue et souvent difficile, il est ordonné diacre à Lyon.

- 13 août 1815 : il est ordonné prêtre à Grenoble par Mgr Simon. Il est alors nommé vicaire de l’Abbé Balley à Écully.

- 13 février 1818 : il arrive à Ars comme desservant.

- 1821 : Ars retrouve le statut de paroisse et Jean-Marie Vianney en devient le Curé.

- à partir de 1822, il entreprend de restaurer et d’embellir son église, tâche qu’il poursuivra jusqu’à sa mort.

- 1823 : le diocèse de Belley, dont dépend la paroisse d’Ars, est rétabli.

- 1824 : il ouvre la Maison de Providence pour en faire une école gratuite pour les filles ; elle deviendra plus tard un orphelinat.

- vers 1830 : début de l’afflux des pèlerins et des pénitents à Ars. Ils ne cesseront de venir toujours plus nombreux, et ce jusqu’à sa mort. Le Curé d’Ars ne pourra presque plus quitter sa paroisse, il s’occupera exclusivement de ses paroissiens et des pèlerins.

- 1843 : grave maladie du saint Curé, qui précède la première “fuite” d’Ars. Il y aura trois autres fuites, face à l’ampleur de la charge de Curé et la prise de conscience de ses faiblesses.

- en 1849, il fonde l’école des garçons qu’il confie aux Frères de la Sainte Famille de Belley.

- à partir de 1853, une équipe de missionnaires diocésains vient aider le saint Curé, “prisonnier” du confessionnal et assailli par les pèlerins.

- 1858 : on dénombre 100 000 pèlerins environ cette année-là à Ars. Le Curé d’Ars passe jusqu’à 17 heures par jour au confessionnal.

- 4 août 1859 : le Curé d’Ars meurt épuisé vers 2 heures du matin, dans son presbytère.

- 8 janvier 1905 : béatification par le pape Pie X ; il est déclaré “patron des prêtres de France”.

- 31 mai 1925 : canonisation par le pape Pie XI.

- 1929 : il est déclaré “patron de tous les Curés de l’univers” par le pape Pie XI.

- 6 octobre 1986 : le pape Jean-Paul II vient en pèlerinage à Ars.

► Voir le site officiel du Sanctuaire d’Ars

Retour en haut de page



Message des évêques de l’Ouest

Un texte des évêques de la Province ecclésiastique de Rennes
pour l’Année sacerdotale

Au jour où commence l’Année Sacerdotale proclamée par Benoît XVI à l’occasion du 150e anniversaire de la mort de saint Jean-Marie Vianney, le Curé d’Ars, nous nous adressons au Peuple de Dieu qui est en Bretagne et dans les Pays de la Loire, avec une estime particulière pour nos frères prêtres : leur vie est saisie par l’amour de Dieu.

Hier, en grand nombre, les prêtres ont accompagné les familles au long de leur histoire. Ils se sont engagés pour une solidarité plus évangélique et pour une éducation donnée à tous. Ils sont partis au loin en terre de mission. Ces prêtres ont tout donné. Âgés, ils demeurent des veilleurs dans la prière et continuent de rendre service. Nous sommes pleins de gratitude pour le sacerdoce qu’ils ont reçu et pour le don de leur vie, fidèle, discret et quotidien, au service de Jésus-Christ et de leurs frères et sœurs.

Aujourd’hui, nombreux sont les baptisés qui, avec les prêtres et les diacres, portent le souci de témoigner de la bonté de Dieu, Père de tous les hommes. Dans les paroisses, les aumôneries et les mouvements, prêtres et baptisés prient et partagent le trésor de la Parole de Dieu. Ensemble, ils accompagnent ceux qui désirent approfondir leur foi ou qui recommencent leur vie avec le Christ. Ensemble, ils accueillent ceux qui attendent la consolation dans l’épreuve ou qui cherchent un sens à leur vie. Ensemble, ils transmettent la foi aux enfants et aux jeunes, et vont vers les plus pauvres dans l’esprit des Béatitudes.

JPEG - 9.3 ko
Pascal Brémaud

Aujourd’hui comme hier, les prêtres sont un don inestimable et nécessaire. Là où le bien-être matériel borne l’horizon, ils annoncent l’invisible qui est Dieu et l’espérance véritable qu’il suscite. Là où le mesurable et le rentable emprisonnent la vie, ils veulent être prophète de la liberté et de l’amour authentiques. Là où les divisions détruisent les relations, ils offrent le pardon et ouvrent des chemins de réconciliation.

Hommes pris parmi les hommes, les prêtres connaissent leurs propres fragilités et s’appuient sur la grâce de Dieu. Les multiples visages qu’ils croisent façonnent leur cœur. Et ils se laissent façonner par Jésus-Christ qu’ils rencontrent en particulier dans l’Eucharistie et les autres sacrements. Dans les changements de notre société, les prêtres veulent être des pasteurs bons et compatissants, inlassables témoins de Dieu qui aime et sauve le monde.

Ordinations (28-06-09)Nous rendons grâce pour tous les prêtres, en particulier pour les prêtres diocésains qui, autour de leur évêque, forment le presbyterium. En mission sur un même territoire, la fraternité des prêtres est source de joies et d’élans apostoliques.

Aujourd’hui et demain, enfants, jeunes et familles, pauvres ou riches, malades ou bien portants, attendent un prêtre qui les écoute, les comprenne, réponde à leurs questions et leur parle en vérité de Dieu. Nos contemporains veulent entendre une parole de bonté et d’espérance qui stimule leur foi et leur intelligence pour leurs engagements dans la ville ou dans le monde rural, là où chacun vit et travaille.

À l’écoute de ces attentes, les prêtres ne cessent pas de s’adapter pour être toujours plus proches de leurs frères et sœurs. Car notre monde a besoin du ministère sacerdotal. Nous croyons que Dieu ne cesse d’appeler des jeunes à devenir prêtres à la suite et au nom de Jésus-Christ. Pour tous les baptisés et avec eux, ils seront totalement donnés à l’annonce de l’Évangile et de la joie qu’il promet à tous. Nous assurons de notre affection les cent séminaristes de nos diocèses.

JPEG - 20.4 ko
Olivier Bléneau

En cette Année sacerdotale, chaque communauté chrétienne réfléchira sur le prêtre. Ainsi grandira l’estime du sacerdoce, don de Dieu. Ainsi viendra l’audace d’interpeller des jeunes afin qu’ils s’interrogent sur leur vocation. Oui, en Bretagne et dans les Pays de la Loire, les prêtres ont une mission magnifique : « le sacerdoce, c’est l’amour du Cœur de Jésus ».

Le vendredi 19 Juin 2009, en la solennité du Sacré Cœur de Jésus

Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo
Mgr Emmanuel Delmas, évêque d’Angers
Mgr Thierry Scherrer, évêque de Laval
Mgr Alain Castet, évêque de Luçon
Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans
Mgr Georges Soubrier, évêque de Nantes
Mgr Jean-Marie Le Vert, évêque de Quimper et Léon
Mgr Lucien Fruchaud, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier
Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes
Mgr Nicolas Souchu, évêque auxiliaire de Rennes

Retour en haut de page


Textes officiels

► Discours de Benoît XVI aux participants à l’assemblée plénière de la Congrégation pour le Clergé, le 16 mars 2009, annonçant une année sacerdotale du 19 juin 2009 au 19 juin 2010

► Lettre de Benoît XVI adressée à tous les prêtres, à la veille de l’ouverture de l’Année sacerdotale,juin 2009

► Explications du Cardinal Claudio Hummes, préfet de la Congrégation pour le clergé, dans un entretien à l’agence de presse Zenit

Retour en haut de page


Navigation

Articles de la rubrique

Annonces

Brèves

7 janvier 2012 - 

Rejoignez-nous sur Facebook