Le coup de cœur du libraire

vendredi 24 novembre 2017
par  admin

Le coup de coeur du libraire {JPEG}
Retrouvez dans cette rubrique les coups de cœur du libraire

Vous voulez acquérir un ou plusieurs de ces livres...
ils sont disponibles à la Maison paroissiale :
25 rue St Nicolas - Fontenay-le-Comte - 02 51 69 04 16

Le coup de cœur de novembre 2017

Journal de la servitude à la sainteté {JPEG} Joséphine Bakhita est maintenant une figure qui a fait l’actualité avec le fameux livre de Véronique Olmi qui a reçu le prix Fnac. Ici, nous avons l’occasion de revenir à la source avec l’interview inédite en français que Bakhita a donnée aux sœurs canossiennes dans lequel elle raconte ce qu’elle a vécu
L’éditeur a ajouté à cela des documents sur la réalité de l’esclavage assez intéressants, quelques phrases édifiantes glanées pour le procès de canonisation et une chronologie globale. Ce petit livre est un document historique poignant qui nous permet de mieux la connaître par ce qu’elle dit d’elle même.

Journal - De la servitude à la sainteté
Editions Salvator - 12,90 €



Le souffle et le roseau {JPEG} On peut considérer que le monde moderne nous interdit de nous dire fragile. Il nous faut paraitre fort, ambitieux, jeune, en pleine santé physique et financière. Et pourtant, nous ne sommes pas invulnérables. Nous sommes touchés par la maladie, le deuil, l’échec, la vieillesse et même par la question inéluctable de notre mort prochaine…
Le souffle, c’est Dieu, le Dieu des fragiles que nous sommes. Le roseau, c’est bien nous, qui sommes caressés par ce souffle. Notre vulnérabilité est grande, mais le souffle de Dieu nous redresse et nous permet de vivre dans l’Espérance de la Vie, celle qui nous est promise.
Ce propos sur la fragilité, Marc Leboucher l’illustre de nombreuses citations d’auteurs classiques, de textes bibliques et d’œuvres musicales. La fragilité humaine, tous les arts l’évoquent. Ces expressions arrivent à exprimer ce que l’homme a au fond de lui.
C’est toute la beauté et la gravité de l’expression artistique, y compris la littérature.
Bonne lecture !

Le souffle et le roseau, Marc Leboucher
Editions Salvator - 17 €



Les passeurs de livres de Daraya {JPEG} Pendant quatre ans la ville de Daraya, à quelques kilomètres de Damas, est assiégée par l’armée de Bachar Al-Assad. Quelques-uns des habitants malmenés, effrayés, affamés quand ils ne sont pas tués, trouvent refuge dans les livres. Ces hommes souvent âgés d’une vingtaine d’années vont les chercher sous les décombres, dans des maisons en ruines désertées par leurs propriétaires. Ils les entreposent dans un sous-sol et créent ainsi une bibliothèque pour donner accès à tous à la culture. Les lectures sont variées, il y a de la littérature, de la poésie, des ouvrages politiques, scientifiques, du développement personnel… Enfin ils ont de la matière pour penser par eux-mêmes.
« Face aux bombes, la bibliothèque est leur forteresse dérobée.
Les livres, leurs armes d’instruction massive. »
Ce livre se lit dans l’urgence, l’urgence de connaître ces jeunes qui se battent tous les jours pour leurs droits et leur vie.
Ils sont bouleversants ! Leur force, leur ténacité, leur envie de vivre, tout est remarquable.

Les Passeurs de livres, Delphine Minoui
Editions Seuil - 16 €



JPEG - 94.7 ko
Idées cadeau Noël 2017

Portfolio

Le coup de coeur du libraire

Annonces

Brèves

7 janvier 2012 - 

Rejoignez-nous sur Facebook