Messe de rentrée (21-09-2008)

lundi 22 septembre 2008
par  admin

Au revoir... Bienvenue... Allez...

Dimanche 21 septembre 2008, célébration pour l’au revoir au Père Charles, après 3 années parmi nous, l’accueil de deux nouveaux prêtres, Christian Allemand et Daniel Bouleau, et de trois religieuses, ainsi que l’envoi en mission des catéchistes et bénévoles de la paroisse.

Ce dimanche est également journée du patrimoine, et pour l’occasion des objets de culte plus ou moins anciens ont été remis en valeur. Non point retour au passé mais plutôt une occasion "d’honorer la foi de nos ancêtres qui, à leur façon, et selon leur sensibilité d’alors, ont tenu à faire de belles choses, "pour la gloire de Dieu". Honneur à eux, car sans leur foi, nous ne serions pas là ! Merci à ceux qui nous ont précédés, car ils ont su nous transmettre le flambeau de la foi." (O. Gaignet, cf blog du curé n° 263 du 21-09-08)

Voir les photos :
- la messe
- le verre de l’amitié

LES TEMPS FORTS DE LA CELEBRATION

► Après la procession d’entrée la parole est donnée aux nouveaux pour une présentation rapide :

Sœur Laetitia arrive d’Aurillac, Sœur Cécile vient des Herbiers et Sœur Michèle de St Michel Mont Mercure. Toutes trois religieuses des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie (Mormaison) résideront rue du Gaingalet.

Soeur Laetitia Soeur Cécile Soeur Michèle

Daniel Bouleau


Le Père Daniel Bouleau arrive de Damvix et connaît bien Fontenay, il s’y sent chez lui de par ses origines et de membres de sa famille à Fontenay.



Christian Allemand



Le Père Christian Allemand vient de Noirmoutier. Il lui semble faire un come back... En effet, dans les premières années de son ministère, il a été aumônier au Lycée Notre-Dame de Fontenay.




Danielle Jauzelon
► Au nom du Conseil de paroisse, Danielle accueille les nouveaux :

Père Daniel Bouleau, Père Christian Allemand, Sœur Cécile, Sœur Michèle, Sœur Laetitia ! C’est au nom de toute la communauté, que je suis heureuse de vous accueillir au sein de notre paroisse Saint Hilaire de Fontenay.

Ici, il fait bon vivre ! Une bonne équipe de prêtres, de religieuses et aussi de laïcs s’active à dynamiser notre Eglise, mais le champ à moissonner est très vaste, nous avons besoin de main-d’œuvre, alors, c’est avec un très grand plaisir que nous vous recevons aujourd’hui !

Cette Eglise est notre famille, c’est une Eglise vivante, qui travaille et agit avec ses catéchistes, ses équipes liturgiques, ses Conseils (économique et paroissial), ses différents mouvements et tous les services ! C’est une Eglise qui prie, et se recueille avec ses prêtres, ses animateurs, sa chorale ! Une Eglise qui croit, qui espère, qui aime, qui tisse des liens entre ses membres ! Qui a parfois des désaccords comme dans toutes les familles, mais qui essaye toujours de trouver la voie de la raison et de la tolérance pour faire avancer les choses…

Cette Eglise est l’Eglise de tous, des petits et des grands, des riches et des pauvres, des puissants et des humbles, mais aussi de tous ceux qui hésitent, qui doutent, qui restent sur le seuil… En un mot, c’est l’Eglise de toute cette population au milieu de laquelle nous vivons.

A la suite du Christ, notre Curé, le Père Gaignet, sait nous écouter, nous rassembler, nous guider pour que nous formions un seul Corps, en lien étroit aussi avec les autres prêtres et diacre, dans une même Foi, avec un seul but "apprendre à connaître, à aimer et à servir Dieu" !

La tâche est immense, les besoins sont nombreux il y a de la place pour tous et en particulier pour vous ! Nous espérons que vous vous sentirez bien dans cette communauté fontenaisienne et alentours !

Alors, avec ce peuple en marche, sur ce chemin de Foi, avec la lumière de l’Esprit Saint, dans cette église où nous aimons nous retrouver, chers amis, soyez les bienvenus !



Charles Mabiala
► Pour terminer son homélie le P. Charles n’a pas manqué le petit refrain habituel, auquel nous avons vite pris goût...


Allez-vous en sur les places et sur les parvis !
Tous mes enfants de lumière qui vivent dans la nuit,
Tous les enfants de mon Père séparés de Lui,
Allez-vous en sur les places
Et soyez mes témoins chaque jour !



► Avant la messe des custodes avaient été déposées près de l’autel, symbole que tous les chrétiens sont présents à cette eucharistie, même ceux qui ne peuvent se déplacer. Après la communion Jojo Vion, diacre chargé du Service Evangélique des Malades (SEM), donne la signification de cette mission de porter la communion aux malades, puis il remet leur custode à ceux qui ont cette mission.

L’intervention de Jojo

Chaque dimanche, nous sommes invités par le Seigneur à nous rassembler pour prier le Père, écouter sa Parole et prendre part à sa table. La plupart d’entre nous se sont avancés pour recevoir le Corps du Christ. Certains parmi l’assemblée portent Jojo Vionl’Eucharistie à des proches : conjoint, parent, ami, voisin… La communauté paroissiale vous remercie de cette mission d’Église et paroissiale, que vous exercez auprès des personnes qui ne peuvent pas ou ne peuvent plus se déplacer. Car, c’est bien au nom de la communauté paroissiale que nous portons l’Eucharistie à nos frères et sœurs. Ce n’est pas un service privé, personnel, mais communautaire, ecclésial. C’est pourquoi lorsqu’une personne malade, handicapée, âgée demande qu’on lui porte le Corps du Christ, il est demandé, auparavant, d’en faire part au curé de la paroisse ou au prêtre célébrant.

Les membres du SEM, Service Évangélique des personnes Malades, handicapées, isolées, âgées, sont au service de ces personnes qui en font la demande ou qui leur sont signalées. Ils sont missionnés par notre curé, pour leur rendre visite et pour celles qui le souhaitent, porter l’Eucharistie.

La demande de ce service se fait à l’accueil ou par téléphone au presbytère, qui transmettra. Si des personnes parmi vous souhaitent faire partie du SEM, elles seront bien sûr les bienvenues. Vous pourrez prendre contact avec moi-même, ou au presbytère, et bien sûr auprès des prêtres. Merci

L’au revoir au P. Charles et le merci de la communauté paroissiale par Marietta Biraud , membre du Conseil de paroisse, au nom de tous.

Père Charles,
En tant que membre de l’équipe relais de Sérigné, le conseil de paroisse m’a chargée de vous exprimer toute notre reconnaissance et notre sympathie et de vous adresser un grand merci de la part de toute la communauté paroissiale.
Marietta Biraud

Rappelez-vous votre arrivée à Fontenay le Comte.
Nous étions tous présents à notre fête de paroisse, salle de la Gare, pour vous accueillir, mais les tracasseries administratives en ont décidé autrement. Vous êtes arrivé en octobre 2005 avec en plus de tous vos bagages, votre culture, votre façon de vivre, votre accent, votre couleur de peau et bien d’autres choses encore…

Rapidement vous avez su nous interpeller dans notre vie quotidienne et notre vie de chrétiens.
Notre climat, la froideur de nos églises, vous a empêché de fêter votre 1er Noël avec la communauté paroissiale ; une bonne grippe vous avait cloué au lit.

Très vite vous avez été sollicité, en plus de l’accompagnement des relais de Sérigné et de Longèves, par différents mouvements et services : la catéchèse, l’aumônerie du lycée Notre-Dame, l’ACI, les équipes Notre-Dame, l’équipe mission, la Pastorale des Migrants, l’ACAT et bien d’autres. Tout cela vous a demandé beaucoup d’énergie, d’adaptation et d’écoute.
Votre façon de vivre votre foi, simple et naturelle, nous a bousculés dans nos habitudes. Ce qui vous faisait dire si souvent lors de nos rencontres : "laissez agir et parler votre cœur sans vous poser trop de question".

Pour tout cela, Père Charles, au nom de tous un grand merci et bonne route pour votre futur ministère.


JPEG - 129.1 ko
Diplôme de Pur Vendéen
(Clic sur l’image
pour l’agrandir)

L’au revoir du P. Charles, ému, heureux avec nous et parmi nous. Un mot pour tout dire : MATONDO ! (merci, en congolais)
A la fin de la célébration lui sera décerné le Diplôme de Pur Vendéen !

Charles a reçu de son évêque la mission de participer à la formation des jeunes prêtres de son pays. Auparavant il ira lui-même compléter sa formation, 3 mois au Centre Sèvres à Paris. Il quittera Fontenay début novembre 2008.



L’envoi en mission des catéchistes, avec un rappel par chaque Animatrice Laïque en Pastorale (ALP) de ce qu’est sa mission : Véronique Hardouin pour la catéchèse des enfants, Pascale Charpentier pour la pastorale des jeunes et la confirmation et Annie Belaud pour l’aumônerie de l’enseignement public.



La catéchèse des enfants
Véronique Hardouin

Véronqiue Hardouin, Animatrice laïque en pastorale, pour la 6ème année, coordinatrice de la catéchèse des enfants pour la paroisse St Hilaire de Fontenay.

Être animatrice pour la catéchèse c’est être en lien avec les familles (les enfants et les parents) et tous les autres acteurs de la proposition de la foi : catéchistes, enseignants des écoles catholiques. Pour cette mission délivrée par l’évêque, je suis accompagnée par les prêtres de l’équipe pastorale de la paroisse et je suis soutenue par toute la communauté chrétienne, je vous en remercie tous.

Pour cette nouvelle année qui débute nous sommes ravis de retrouver les enfants du caté. 240 se sont inscrits cette semaine. Ce temps des inscriptions a été riche en rencontres, nous avons été heureux d’accueillir les parents et nous vous encourageons à ne pas hésiter à prendre contact et à nous rencontrer. Nous allons constituer les équipes pour les 3 niveaux et les rencontres reprendront la semaine prochaine.
Je remercie toutes les familles qui nous confient leurs enfants et toutes les catéchistes qui vont venir les accompagner sur le chemin de la foi où ils rencontreront un ami, Jésus, leur ami.

Souhaitons-nous une année riche de rencontres, de partage, de joie et d’amitié dans le Christ.

La Confirmation et la Pastorale des jeunes

JPEG - 109 ko
Confirmands 2007-2009
Double clic pour agrandir l’image

La confirmation

30 jeunes s’ apprêtent cette année à recevoir le sacrement de confirmation pour le week-end de l’ Ascension, le jeudi 21 mai sur Fontenay et le dimanche 24 mai pour 4 d’ entre eux sur Fontaines.

Ils se sont engagés sur un parcours d’environ 18 mois et vous les avez accueillis lors d’une messe d’accueil en novembre dernier.
En dehors des temps forts où il se retrouvent tous ensemble
ils se réunissent toutes les 3 semaines par petits groupes.
Six adultes les accompagnent, 6 adultes qui consacrent de leur temps mais aussi donnent beaucoup d’eux même... ils aident les jeunes à découvrir l’action de l’Esprit Saint dans leur vie d’adolescent.
Nous pouvons alors imaginer la richesse et la qualité de leur investissement.
En septembre/octobre 2009 d’autres jeunes seront appelés, les jeunes scolarisés à partir de la 5ème.

Pascale Charpentier Je pourrais simplement vous présenter ma mission d’ALP en déclinant son cadre : la pastorale des jeunes avec comme vous l’avez compris la confirmation et l’ACE (Action Catholique des Enfants) mais je ne vous aurai pas révélé le cœur de ma mission qui a débuté l’année dernière.

Les enfants, les jeunes ados et jeunes adultes sont au centre de cette mission ce qui sous-entend un accueil large car tout jeune qui souhaite entrer en contact et qui est en recherche doit pouvoir être accueilli et trouver un espace d’expression au sein de la pastorale.

Ce n’est pas toujours une tâche facile, mais, tous méritent que l’on s’intéresse à eux individuellement et collectivement.
Il ne s’ agit pas de les enfermer dans telle ou telle activité, mais plutôt d’essayer de faire appel à leur créativité et à leur générosité afin qu’ils "avancent", si possible ensemble, avec leurs différences, mais aussi avec l’ensemble de la communauté qu’ils ont à cœur d’interpeller.
Je pense aux jeunes qui se sont investis pour le retour des JMJ le 7 septembre ici même à Notre-Dame et à St Jean. Aux jeunes qui, le 14 septembre à l’Hermenault pour la fête de la paroisse, ont réalisé et produit un sketch ayant pour thème le pèlerinage de Lourdes.

Alors bien sûr, il reste une marge de progression possible, afin que le message qu’ils ont à cœur de nous adresser passe plus facilement, un travail sur la forme car sur le fond l’essentiel est là et bien là.
Parce que être jeune ce n’est pas seulement vivre entre jeunes à "la mode jeunes", c’est aussi se préparer à devenir des adultes forts, tolérants, respectueux des autres et d’eux-même. Être jeune c’est aussi, en grandissant, prendre conscience des réalités des autres, c’est également se préparer à prendre la relève.

Etre attentive et travailler à favoriser tout cela, c’est je crois le sens de la mission qui m’a été confiée, je pense que c’est ce vers quoi nous essayons de tendre avec l’équipe des prêtres référents et tous les adultes qui s’engagent aujourd’hui auprès des jeunes.

Annie BelaudL’aumônerie de l’enseignement public

Bonjour à tous !
Je commence cette rentrée scolaire, ma troisième année de mission au sein de l’Aumônerie de l’Enseignement Public.
Située au croisement du monde de l’Enseignement Public et celui de l’Église catholique, l’Aumônerie conserve une place toute particulière à l’heure où l’on reparle de laïcité.

L’Aumônerie propose des temps de présence et d’accueil au sein des différents établissements, les deux collèges et les deux lycées, et aussi des temps d’accueil à la Maison de l’Aumônerie, rue du Bédouard, le samedi matin, tous les 15 jours, pour les collégiens, et le Vendredi soir, une fois par mois environ, pour les lycéens.

L’Aumônerie, c’est aussi des animatrices bénévoles, qui l’accompagnent ou interviennent seules dans les établissements ; une Association de Parents & Amis qui organise un "Bol de Riz", une fête de l’Aumônerie.
Tout ceci a permis, à mon arrivée, de ne pas me sentir seule dans ce lieu d’Église, que je ne connaissais pas.

Les temps de rencontre avec les jeunes sont des temps d’écoute et de partage, sur leur vie, à l’école et en dehors, éclairés à la lumière de l’Évangile. Accueillir chacun là ou il en est, leur faire découvrir qu’ils sont aimés de Dieu tels qu’ils sont, leur faire découvrir des temps de pèlerinage, de prière et d’intériorité, célébrer de temps en temps des sacrements, c’est aussi faire communauté.

Il me paraît essentiel de faire découvrir aux jeunes une Église qui n’est pas qu’un lieu de célébration, mais une communauté accueillante, ouverte au monde, à la diversité et qui a, j’en suis persuadée, bien du sens encore aujourd’hui.

C’est en étant présente dans l’Enseignement Public que je nourris aussi ma foi et c’est en s’ouvrant au monde que nous trouverons nos raisons de croire.


Annonces

Brèves

7 janvier 2012 - 

Rejoignez-nous sur Facebook