Vivre la célébration

jeudi 27 septembre 2012
par  Michel

Quelle célébration vivre le dimanche ? :

Pour que nos communautés vivent, elles ont besoin de se retrouver pour célébrer le Mystère de la Mort et de la Résurrection de Jésus. Bien sûr, l’Eucharistie est la célébration par excellence qui permet aux chrétiens de célébrer le Christ vivant au milieu de nous. Mais n’avons-nous pas à vivre d’autres types de célébrations pour permettre aux chrétiens de se réunir plus souvent dans leur église ?

Quelles célébrations dominicales pour demain ?

C’est l’une des questions que pose notre projet pastoral. Se retrouver ensemble, entre chrétiens, le dimanche, est essentiel pour que nos communautés locales soient vivantes et missionnaires.
Le 16 octobre, le Père Hubert Barbier, évêque émérite, est venu lancer la réflexion.
Il a brossé rapidement la situation actuelle :
- Des chrétiens ont perdu le sens du dimanche et ne voient plus l’intérêt de se rassembler. « On peut bien être chrétien sans aller à la messe ! »
- Le dimanche devient une matière à option. « Moi, j’y vais quand j’en ai envie ».
- Des efforts ont été faits : matinée-dimanche, dimanche-autrement. Quels en sont les effets ? « On y va parce que les enfants sont concernés. »
- On n’est plus totalement lié à sa commune. On a des relations ailleurs.
- Et le nombre de prêtres ne cesse de diminuer.
- Les communautés n’ont pas toujours les personnes en capacité d’animer.
Que faire ? Que dire ?
Nous avons à redécouvrir le sens du dimanche qui est, comme le disent les Actes des Apôtres, « le premier Jour de la semaine. » Nous ne pouvons pas vivre comme communauté chrétienne sans vivre le Jour du Seigneur, disaient les chrétiens de Carthage.
Le dimanche, les chrétiens font mémoire de la mort et de la résurrection du Seigneur. La Résurrection constitue l’identité chrétienne et ecclésiale.
« Il est juste et bon de rendre grâce toujours et en tout lieu ». Louer et intercéder font partie de la mission du peuple de Dieu. Si nous ne le faisons pas, qui le fera ?
Il s’agit d’aller à l’Ecclesia (assemblée). C’est une nécessité pour le chrétien de participer à l’Assemblée. « Aller à l’Ecclesia ne voulait pas dire se rendre à l’église, bâtiment, mais rejoindre les chrétiens rassemblés.
Venir à l’Assemblée, c’est répondre à une convocation. « Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’Homme et si vous ne buvez pas son Sang, vous n’aurez pas la vie en vous ». Jn 6, 53.
En nous réunissant le dimanche, nous rendons le Christ présent.
Quelle suite ?
Cette réflexion vécue avec le Père Barbier va nous servir de point de départ. Le Conseil de Paroisse va réfléchir pour voir, dans les mois qui viennent, quelle démarche vivre pour arriver à des orientations. Vous serez informés par le prochain bulletin.

Alphonse Limousin.

Annonces